La reproduction des plantes

La   reproduction sexuée:
Pour se reproduire, la plupart des plantes à fleurs  font des fruits qui ont des graines. pour cela dans la plupart des cas, la  fleur est dotée d’un organe femelle, le pistil, et d’un organe mâle, l’étamine.
Cette étamine produit du pollen , une poudre composée de petits grains jaunes. Si un grain de pollen rencontre un pistil et féconde l’ovule qu’il héberge, une graine naîtra. Souvent le vent suffit à provoquer cette rencontre, comme pour la tomate.
Mais parfois, les fleurs sont de deux types: soit mâles avec du pollen, soit femelles avec un pistil ( c’est le cas du potiron). Il faut donc un intermédiaire pour que la rencontre ait lieu: une abeille voyageuse par exemple.
L’abeille collecte le pollen d’une fleur mâle et en emporte sur son dos pour nourrir sa ruche. Elle butine ensuite une autre fleur, une fleur femelle avec un pistil. Celui ci reçoit le pollen tombé du dos de l’abeille. La fécondation commence alors. Grâce à cette fécondation, le pistil se transformera en fruit et l’ovule donnera la graine.

 

La reproduction asexuée
Certains végétaux ont un mode de reproduction où la fécondation n’intervient pas. Certaines plantes poussent à partir de tubercules ou « rhizomes » (Un rhizome est une tige souterraine qui s’allonge et se ramifie ) (ex : les pommes de terre peuvent germer à partir de « bourgeons » présents sur leurs tubercules). Le bouturage permet de faire pousser de nouvelles plantes. D’autres végétaux ont des  « bulbes », qui donneront une nouvelle plante (ex : jacinthe). Certains végétaux peuvent avoir une reproduction asexuée et sexuée (ex : pomme de terre, la tulipe).

 

Scroll to top